Equilibre et check-up

Le bilan U-Balance essaie de tenir compte de tous les paramètres déterminants dans la mobilité et l’équilibre dynamique.

 

Il inclut au moins 7 items :

1) Un questionnaire dizziness Handicap Inventory (DHI)

Dizziness Handicap Inventory test
Dizziness Handicap Inventory test

Ce questionnaire donne un score qui prend en compte la gêne fonctionnelle des patients.

2) Une évaluation de l’Indice de Masse Corporelle (IMC)

Test de l'évaluation de la masse corporelle
Test de l'évaluation de la masse corporelle

3) Une quantification des capacités de gestion du stress et des capacités de concentration du patient

De récentes études médicales ont montré que l'intervalle de temps entre deux battements cardiaques (la variabilité du rythme cardiaque ou VRC) n'est jamais constant. Elle est le résultat de l’effet sur le cœur de deux grands systèmes appartenant au système nerveux périphérique: le système sympathique et le système parasympathique.

 

Le rythme cardiaque est mesuré pendant trois minutes à l’aile d’un appareil connecté placé au niveau du sternum tandis que le patient inspire et expire à un rythme, qui lui est précisé.

 

Ensuite, une analyse fréquentielle est réalisé à l’aide d’un algorythme dédié, ce qui permet de connaitre l’influence des grands systèmes (système sympatique et parasympathique et la capacité qu’a le patient à gérer son stress et ses capacités de concentration.

4) Une étude de la dépendance visuelle

Cette étude de l’équilibre se fait à l’aide d’un masque de réalité virtuelle placée devant les yeux d’un patient. Les oscillations posturales sont étudiées à l’aide d’un système androide placé au niveau de ses vertèbres lombaires. Le patient peut être placé soit sur une surface dure, soit sur un tapis mousse. Dans les deux cas, ses oscillations posturales sont enregistrées et analysées dans différentes conditions :

 

  • en condition yeux ouverts,
  • en conditions yeux fermés
  • ou lorsque le patient regarde devant un masque une scène visuelle qui peut, soit être fixe, soit bouger en 3D à différentes vitesses.

 

Des données normatives ont été établies. La notion d’une trop grande dépendance visuelle est recherchée. Elle pourra être corrigée par des séances de rééducation vestibulaire car elle est à la source d’instabilité. Le patient accorde trop d’importance à ses entrées visuelles et plus assez à ses informations vestibulaires issues de l’oreille interne, informations qui sont plus efficientes. En effet, les réflexes de stabilisation d’origine vestibulaire surviennent en 10 ms et non en 100 ms comme les réflexes de stabilisation d’origine visuelle.

5) Une évaluation de la qualité de la proprioception au niveau des membres inférieurs

Celle-ci est faite à l’aide d’un vibrateur à 50 Hz qui donne des illusions de mouvements et un mouvement du corps dans le plan sagittal vers l’avant au déclenchement de la stimulation et vers l’arriere à l’arrêt. Ce déplacement antéro-postérieur du corps est mesurée à l’aide d’un capteur connecté.

6) Une appréciation de la force musculaire dans les quadriceps

Un accéléromètre est placé au niveau des lombaires du patient et on lui demande de s’assoir sur une chaise et de se relever 12 fois. L’énergie dépensée pendant la montée et pendant la descente sont analysées.

 

Un patient ayant une diminution de la force musculaire des quadriceps ne pourra retenir la descente au retour en position assise.

7) Une étude de l’équilibre unipodal

Maintien sur un pied, yeux ouverts en fixant une cible devant lui à 1m50 et yeux fermés, et quantification sur 30 secondes des oscillations posturales à l’aide d’un accéléromètre maintenu au niveau des lombaires

8) Un test de piétinement sur place yeux fermés durant 50 pas

Un système androide placé sur les jambes permet de calculer la fréquence, l’amplitude des pas et les arrêts éventuels dans le silence et au cours de la réponse à des questions délivrées via un écouteur (équilibre dynamique et surcharge mentale).

9) Demi tour et marche

Le patient doit marcher sur 4m50 et revenir à sa position intiale, les yeux ouverts. La vitesse de marche, la rapidité du demi tour est analysé à l’aide d’un capteur androide placé au niveau des vertèbres lombaires. Le demi tour est fondamental à étudier car il peut permettre de détecter un début de certains syndromes neurologiques comme la maladie de Parkinson.

Au terme de ce bilan, un score entre 0 et 10 est attribué pour les items suivants :

  • Fonction vestibulaire
  • Fonction proprioceptive
  • Force musculaire
  • Gestion du stress et fonction cognitive
  • Equilibre uni et bi-podal

A partir de ces données, un diagramme de KIVIAT (toile d'araignée) nous permet de savoir si les patients testés sont à l'exterieur ou à l'interieur des données normatives (normalisation) pour chacun des items.

Contact

Nom
Prénom
E.mail
Téléphone
Message
Check-up complet de l'équilibre - IEC Center à Paris